Pour certains, les vacances d’été se préparent avec des envies d’emmener leur matériel sportif dans leurs bagages. L’Espagne est une destination idéale pour ceux qui veulent allier la pratique de leur sport favori à la découverte de paysages authentiques et superbes. La Costa Blanca notamment est l’une des régions de la péninsule ibérique la plus plébiscitée pour le cyclotourisme : plages de sable fin, côtes sauvages, arrière-pays généreux … la Costa Blanca accueille sur ses sentiers toute la famille. Les hôtels à Calpe ont pris l’habitude d’accueillir les pratiquants de la petite reine et entretiennent avec les cyclotouristes, qu’ils soient pros ou amateurs, des liens privilégiés en mettant à leur disposition leur savoir-faire et leur infrastructure.

Les experts vous donnent leurs conseils cyclisme !

* Evaluer sa condition physique
Après les mois d’hiver, il est important de ne pas se lancer sur les routes sans se poser les bonnes questions sur ses capacités sportives.
Quelques tests simples sont conseillés avant de reprendre la route. Les tests “sensationnels” notamment vous permettront de savoir où vous en êtes dans votre corps.
Ecouter ses sensations est essentiel pour le sportif. Un cycliste à l’écoute de son corps fera attention à sa capacité de récupération, au braquet qu’il utilise, à ses possibilités de relancer en haut des côtes … Il saura lever le pied s’il est fatigué.

La fréquence de pédalage est aussi un bon indice sur sa condition physique tout comme rouler en groupe, qui permet d’avoir des références fiables, celles de ses collègues.

* Perfectionner son pédalage

Le pédalage semble une activité facile, à la portée de tous y compris des plus jeunes enfants mais elle n’est pas aussi simple qu’il n‘y parait.

Et bien connaître les techniques du pédalage permet au cycliste d’améliorer son geste pour être plus performant, éviter les blessures, ajuster ses entraînements  pour travailler davantage sur la force, la vélocité ou la coordination de ses mouvements.

 

Un cycle de pédalage est découpé en 4 phases : 2 phases motrices (poussée et traction) et 2 phases de transitions (transition basse et transition haute).

Lors du cycle de pédalage, plusieurs actions musculaires se succèdent sur un très court laps de temps. Cela exige une excellente coordination, répétée sur un nombre infini de mouvement. Améliorer son cycle de pédalage est donc un excellent moyen d’augmenter ses performances physiques et physiologiques, pour une meilleure vitesse et une gestion musculaire optimisée.

 

La cadence de pédalage qui correspond au nombre de tours que font les pédales d'un cycliste pendant une minute est également un élément important. Une cadence adaptée à chaque moment du parcours et aux capacités de chaque cycliste sera positive pour sa puissance.

On s’accorde à dire que la fourchette de rendement optimum se situe entre 85 et 105 tours par minute. Bien entendu, elle varie selon les compétences physiques de chaque personne et aussi selon la difficulté du circuit. Cette fourchette baisse significativement dans les pentes fortes. 

Pour travailler sa cadence, il faut se contraindre à pédaler dans la fourchette 85-105, de façon très régulière, par séries, selon les dénivelés du terrain.

 

La technique de pédalage - assis ou en danseuse - est une question que doive se poser les cyclistes. Certains ne s’assoient jamais tandis que d’autres restent toujours assis sur leur selle. A chacun sa technique !
Là où la difficulté intervient, c’est lorsque le cycliste n’arrive pas à déterminer, selon la nature du terrain, la position idéale qui lui permettrait d’augmenter ses performances.
Nos experts vous conseillent de vous assurer d’avoir une bonne position sur son vélo et ensuite d’apprendre à se servir du dérailleur sur tous les terrains. Vous obtiendrez ainsi des mécanismes, des réflexes que vous pourrez réutiliser dans vos parcours.

* Revoir ses habitudes de freinage

Il est courant de voir les cyclistes freiner de façon excessive et brutale, notamment dans les descentes. Or, un freinage contrôlé et en douceur est bien plus efficace et permet de mieux contrôler ses mouvements et son vélo, pour une pratique plus souple et agréable.
 

* Prendre soin de soi et s’amuser
Le meilleur conseil que l’on ne vous donnera jamais, au-delà de ceux qui vont vous permettre d’améliorer vos performances est un conseil de bon sens : ne perdez jamais de vue que la pratique du cyclisme est celle du plaisir.
Le bon cycliste est celui qui connaît parfaitement ses capacités et qui reste toujours à l’écoute de ses sensations et des signaux envoyés par son corps.

Et n’oubliez pas, la Costa Blanca vous ouvre ses bras pour vos prochains parcours sportifs et mets à votre disposition son offre hôtelière où vous trouverez conseils et accompagnement.
N’hésitez pas à contacter les établissements AR Hôtel & Resorts!